mercredi, 08 octobre 2014 09:33

IL A CUMULÉ 25 210 VENTES ET UNE PROGRESSION DE 18% À FIN AOÛT

Hyundai Motor Algérie maintient sa 3e position

Le concessionnaire automobile Hyundai Motor Algérie (HMA) a réalisé 3 322 ventes au mois d’août dernier. Cette tendance à la hausse a permis au représentant officiel de la marque coréenne de maintenir sa 3e place, et ce, malgré un marché qui fléchit davantage avec une baisse estimée à 4,3 et 24,3% au cumul. Selon les résultats de HMA, les ventes du mois d’août dernier ont été conformes aux prévisions du concessionnaire, d’autant qu’il a enregistré une progression de 18% par rapport à la même période de l’année 2013. Du coup, HMA a réalisé 25 210 ventes à fin août, soit une progression de 3,35% par rapport à l’année 2013.

Depuis janvier dernier, et au segment A, on note 6 038 ventes, notamment avec la I-10 qui a réalisé un chiffre record de 5 512 unités et l’Atos Eon avec 489 ventes. Au segment B et B+, ce sont 16 356 unités écoulées, dont 15 679 Accent et 677 autres I-20. Dans le segment C et C+, le cumul est de 398 ventes, dont 361 Accent RB. En revanche, au segment D, il est dominé par l’écoulement de I-40 et New Sonata. Par ailleurs, HMA a vendu 21 unités dans le segment L, dont les luxueuses Genesis et Veloster. L’autre chiffre record réalisé par la même firme demeure dans les ventes du segment SUV, essentiellement dominé par le New Tucson avec 767 unités et le new Santa-Fe avec 212 autres unités. Soit un total de 979 unités écoulées de janvier à fin août 2014. Au chapitre du véhicule utilitaire, HMA poursuit son offensive au segment VAN avec un cumul de 1 400 unités vendues, dont H-100 (HR) avec 969 unités et le H-1 avec 425 unités. Ces résultats probants interviennent au moment où le marché de l’automobile poursuit son fléchissement, et ce, à la faveur d’une tendance baissière des ventes essentiellement due au plafonnement des ménages et le retour des formules de ventes de logement en Algérie. Une chose est sûre, HMA compte finir l’année 2014 en toute beauté, d’autant que ledit concessionnaire a diversifié ses offres, d’une part, et a maintenu des tarifs très concurrentiels sur le marché de l’automobile, d’autre part.